Podcast 2018-2019 – #2 NHL- Couverture des signatures dans la LNH par Sports Lucides

Nous sommes très heureux aujourd’hui de publier le deuxième podcast de hockey de l’histoire de SportsLucides.com! Le podcast prend forme et nous aurons désormais droit à un trio d’analyste. Jonathan Martel, se joint a notre duo explosif formé de David Wells et Kevin Malenfant.

Au menu du jour:

  1. Retour sur le repêchage
  2. Retour sur les agents libres
  3. Section de l’habitant
  4. L’impact de l’équipe école et de son marketing
  5. Le plan du CH

Prenez le temps de commenter, de partager ou tout simplement de nous laisser un like sur facebook si vous appréciez le travail du département hockey de SportsLucides!

Bonne écoute!

Télécharger ici

 

Podcast – 2018-2019 – #1 NHL – Couverture du repêchage 2018 de la LNH

Nous somme très fier de vous présenter le premier podcast LNH de SportsLucides.com. Ce projet voit le jour grâce à une collaboration entre le vétéran de SL David Wells et Kevin Malenfant (Chroniqueur pour DansLesCoulisses.com).

Dans le podcast d’aujourd’hui nos deux analystes vont couvrir quelques actualités, mais ils vont surtout vous préparer pour le repêchage de vendredi soir!

Bonne écoute!


Télécharger ici

 

Article – Les cotes des porteurs de ballon recrues de nfl.com s’ont-elles précises?

Les cotes des porteurs de ballon recrues de nfl.com s’ont-elles précises?

Lors de mon repérage annuel des porteurs de ballon recrues pour mon pool dynastie, je me suis demandé si les cotes nfl.com devaient être prises aux sérieuses. À partir de quel niveau je dois laisser tomber les porteurs de ballon sous un points de vue dynastie?

J’ai donc analysé tous les porteurs de ballon cotés par nfl.com de 2012 à 2016. Avant tout, je devais savoir quels étaient les résultats souhaitables pour un porteur de ballon au niveau du fantasy football.

Grace au site Fantasy football today (fftoday.com), j’ai analysé les résultats de fin d’année des porteurs de ballon dans un système de points standard. Il est important de mentionner que fftoday ne tient malheureusement pas compte des ballons échappés. J’ai donc découvert que, au court des 7 dernières années (2011 à 2017), un porteur de ballon souhaitant terminer:

  • Dans le top 3, devait faire au dessus de 250 points
  • Comme RB1 (top 12), devait faire au dessus de 180 points
  • Comme RB2 (top 24), devait faire au dessus de 130 points
  • Comme RB3 (top 36), devait faire au dessus de 100 points.

Bien sur, ces paliers ne sont que des références en tenant compte des 7 dernières saisons. Par exemple, en 2015, Devonta Freeman a été le porteur de ballon le plus productif avec 247,9 points ce qui ne le qualifie même pas pour la moyenne du top 3.

Par la suite, j’ai regroupé les cotes de nfl.com puisqu’en 2014, ils ont transféré leurs résultats sur 10 alors qu’auparavant ils étaient sur 100. Voici donc mes propres tranches de cotes ainsi que le nombre de porteur de ballon par tranche entre 2012 et 2016:

  1. 5.9 et plus (81.0 et plus) : 12 joueurs
  2. 5.6 à 5.8 (72.0 à 80.99) : 19 joueurs
  3. 5.3 et 5.5 (62.0 à 71.99) : 33 joueurs
  4. 5.2 et moins (61.9 et moins) : 50 joueurs
  5. Tous les joueurs non repêchés : 126 joueurs

Résultats préliminaires

Voici le résumer en chiffre de cette première partie d’analyse. Les résultats sont le pourcentage de porteur de ballon ayant au moins une saison RB1, RB2 ou plus et RB3 ou plus selon les côtes de NFL.com.

RB1 RB2+ RB3+
5.9 + 66.7% 83.3% 91.7%
5.6-5.8 5.3% 21.1% 47.4%
5.3-5.5 12.1% 27.3% 51.5%
5.2 – 2.0% 6.0% 16.0%
non repêchés 0.0% 1.6% 5.6%

 Groupe 5.9+

Pour le premier groupe, seulement un joueur n’a jamais produit une saison de RB3 ou mieux en David Wilson qui a malheureusement vu sa carrière être écourtée en raison d’une blessure importante au cou. 

Si je considère qu’une saison RB3 ou mieux est une réussite pour nfl.com, je peux donc affirmer qu’ils on vu juste pour 11 des 12 joueurs éligibles. Par contre, pour être amplement satisfait, je considère qu’un porteur devrait connaître une saison RB2 ou mieux ce qui nous donne un résultat de 10 sur 12. Derrick Henry est ce joueur qui, outre David Wilson, n’a toujours pas connu de saison RB2 ou mieux après deux saisons puisqu’il se trouvait derrière DeMarco Murray. Avec le départ de Murray, je m’attend toutefois une saison RB2 ou même RB1 pour Derrick Henry en 2018.

Finalement, Todd Gurley, Ezekiel Elliot et Jordan Howard ont réussit à produire des saison de RB2 ou mieux à toutes leurs saisons jusqu’ici.

Groupe 5.6-5.8

Les résultats du deuxième groupe sont déjà très loin d’un groupe d’élite. 9 des 19 joueurs ont réussit au moins une saison RB3 ou plus. Fait intéressant, les 5 joueurs de la cuvé de 2015 (Tevin Coleman, Duke Johnson, Ameer Abdullah, T.J. Yeldon et Jay Ajayi) l’ont réussi. Les résultats RB2 sont encore plus bas, alors que seulement 4 des 19 joueurs (Andre Ellington en 2014, Tevin Coleman en 2016 et 2017, Duke Jonhson en 2017 et Jay ajayi en 2016) l’ont atteint. Ajayi avait d’ailleurs réussit une saison RB1 en 2016 chez les Dolphins.

Groupe 5.3-5.5

Le troisième groupe est plutôt surprenant alors que 17 des 33 joueurs ont réussit une saison RB3 ou mieux. C’est même supérieur que le groupe précédant (51% vs 47%). La tendance est encore présente si nous examinons les résultats RB2 alors que 9 joueurs ont été en mesure d’atteindre ce plateau (27% vs 21%). Le’Veon Bell, David Johnson et DeVonta Freeman aident grandement aux résultats de ce groupe alors qu’ils font maintenant parti de l’élite de la NFL au niveau des porteur de ballon.

Groupe 5.2 –

Bien entendu, le 4e groupe est beaucoup moins performant. Seulement 8 joueurs sur 50 ont réussit une saison RB3 ou mieux. De plus, aucun porteur de ballon repêcher depuis 2014 de ce groupe n’a réussit une saison RB3 ou plus. Alfred Morris (2x), Latavius Murray (3x) et Spencer Ware sont les trois seuls à avoir une saison RB2 derrière la cravate.

Groupe joueurs non repêchés

Ce groupe est bien entendu complètement à oublier ou presque lors d’un repêchage dynastie, mais il contient quelques rares éléments intéressant. NFL.com on répertorié 126 joueurs depuis 2012 qui n’ont pas été repêchés. 7 de ces joueurs ont été en mesure de connaître des saisons RB3 ou mieux depuis le début de leur carrière. Les plus prolifiques sont C.J. Anderson avec deux saison RB2 en 2014 et 2017 ainsi qu’Isaiah Crowel avec une saison RB2 en 2016.

Conclusion partielle

Nous pouvons donc en conclure que les porteurs de ballon avec une cote de 5.9 et plus ont un taux de succès presque parfait. Les joueurs entre 5.3 et 5.8 ont environ une chance sur deux de produire de bon résultats et environ 1 chance sur 4 d’être excellent (RB2). Finalement, les porteurs ayant une cote de 5.2 ou moins ne valent pas vraiment la peine d’être choisi en dynastie avec un taux de réussite si bas.

Poussons l’analyse encore plus loin

Suite à ces résultats, je ne suis pas entièrement satisfait de l’aide que cela peut m’apporter dans un cadre de dynastie où je ne repêche que des recrues. J’ai donc poussé ma réflexion plus loin à savoir quelles tranches de porteur de ballon me fournissent une saison productive dès les 2 premières saison de celui-ci.

De plus, je veux également savoir si je dois laisser une dernière chance à un porteur de ballon de 3e année qui n’a toujours pas connu une bonne saison. Car, avouons-le, si le porteur en question n’a toujours pas été productif après 3 ans, il ne sera plus dans mon équipe au début de la 4e saison.

Finalement, je veux également s’avoir si un porteur connaîtra plus d’une saison productive puisqu’un porteur qui ne me donne qu’une seule bonne saison en carrière n’est pas, à mon avis, un succès de repêchage.

Résultats secondaires

Voici donc un résumer en chiffre de la deuxième partie d’analyse.

Le premier tableau tient compte des résultats des joueurs à l’une de ses deux premières années dans la NFL. Nous constatons que les proportions par rapport au résultat préliminaire sont respectés mais, évidemment, à la baisse.

RB1 RB2+ RB3+
5.9 + 58.3% 66.7% 75.0%
5.6-5.8 5.3% 15.8% 42.1%
5.3-5.5 12.1% 21.2% 39.4%
5.2 – 2.0% 4.0% 8.0%
non repêchés 0.0% 0.8% 4.8%

Le deuxième résultat tient compte des porteurs ayant au moins deux bonnes saisons en carrière. Encore une fois, les résultats sont moins élevé, mais tout aussi proportionnel. Ce tableau me donne beaucoup moins le goût de prendre une chance sur les porteurs entre 5.3 et 5.8 puisque, comme je l’ai déjà mentionner, une seule bonne saison en carrière n’est pas un succès pour moi.

RB1 RB2+ RB3+
5.9 + 33.3% 44.4% 55.6%
5.6-5.8 0.0% 6.3% 25.0%
5.3-5.5 3.7% 14.8% 22.2%
5.2 – 0.0% 5.1% 5.1%
non repêchés 0.0% 0.0% 1.9%

Finalement, le dernier résultat est la chance de voir un porteur obtenir un bon résultat pour la 1ere fois à sa troisième saison. Noter bien que pour cette catégorie, je tiens seulement compte des porteurs n’ayant pas de saison RB3+ à aucune de leur deux première saison. Nous constatons rapidement qu’il ne vaux pas la peine de continuer à persisté avec un porteur sous les 5.9 s’il n’a toujours pas connu de bonne saison. Évidemment, chaque cas est unique et une situation presque parfaite peut nous faire changer d’avis. Bien qu’il ai déjà connu une saison RB3 en 2017, Derrick Henry est un exemple parfait de bonne situation à l’aube de sa troisième saison alors que DeMarco Murray est maintenant parti.

RB1 RB2+ RB3+
5.9 + 33.3% 66.7% 66.7%
5.6-5.8 0.0% 0.0% 11.1%
5.3-5.5 0.0% 0.0% 5.9%
5.2 – 0.0% 2.8% 5.6%
non repêchés 0.0% 0.0% 0.0%

Conclusion finale

Groupe 5.9+

Les joueurs de 5.9 et plus de cote devrais produire plus d’une bonne saison, et ce, tôt en carrière. Il est également recommandé de leur laisser une 3e chance s’ils peuvent éviter les blessures majeures.

Groupe 5.6-5.8 et 5.3-5.5

Les deux groupe suivants ont des résultats presque identique à tout points de vue. Le taux de réussite est déjà sous la barre du 50% si nous souhaitons une bonne saison tôt en carrière. Les chances d’avoir une deuxième bonne saison tourne autour d’une sur 4 ou 5 alors qu’il est recommandé de lancé la serviette si les résultats ce font encore attendre après deux saisons.

Groupe 5.2- et non-repêché

Il est très difficile d’avoir la main heureuse chez les porteurs de moins de 5.2. Je suggère donc d’éviter ces porteurs de ballon afin de se tourner vers d’autres positions moins risquées.

Cohorte 2017

J’ai exclu les recrues de 2017 de mes tableaux puisqu’ils fausseraient la majeure partie de mes données. Je constate tout de même des résultats similaires aux moyennes observées de 2012 a 2016.

La catégorie 5.9+ comprend Leonard Fournette, Dalvin Cook, Joe Mixon, Christian McCaffrey et Alvin Kamara. Alvin Kamara et Leonard Fournette ont réussit à atteindre les 180 points nécessaire pour terminer comme RB1. Chritian McCaffrey a terminé comme RB2 en standard, mais dans une ligue de type PPR (point pour chaque réception) il fait parti du top 12. Joe Mixon a connu une saison en dent de scie, mais son utilisation lui a tout de même permis de terminer comme RB3. Finalement, Dalvin Cook a vu sa saison se terminé très rapidement, mais sa cadence lui aurait sans aucun doute permis de terminé comme RB1 ou RB2.

Les trois joueurs de la catégorie 5.6-5.8, D’Onta Foreman, Samaje Perine et Jeremy McNichols ont connu des saisons sous la barre des 100 points. Samaje Perine, avec 90 points, est venu bien prêt d’atteindre le plateau de RB3. S’il revient rapidement de sa blessure au talon d’achille, Foreman est le seul qui pourrait bien connaître une saison au dessus des 100 points dans un avenir rapproché alors que Perine à vu les Redskins choisir Derrius Guice au 2e tour du repêchage de cette année et que McNichols a probablement déjà vu sa carrière prendre fin avant même d’avoir commencé.

Finalement, parmi les 13 joueurs du groupe 5.3-5.5, deux d’entre eux ont connu des saison RB3 ou mieux en Kareem Hunt et Jamaal Williams. Kareem Hunt fut d’ailleurs le meilleur porteur recrue de 2017 avec 244.2 points lui permettant de terminée au troisième rang chez les porteurs en 2017. De ce groupe, Marlon Mack et Tarik Cohen seront à surveiller en 2018 puisqu’il auront de belles opportunités cette saison.

Cohorte 2018

La cohorte 2018 des porteurs de ballons est très prometteuse. Nous retrouvons 4 joueurs dans le groupe d’élite en Saquon Barkley (7.4), Derrius Guice (6.1), Ronald Jones (6.0) et Sony Michel (5.9). Nous pouvons donc nous attendre à de bonnes performances de ces 4 porteurs dès 2018 alors qu’ils entrent tous les 4 en tant que porteur #1 de leur nouvelle équipe.

Le deuxième groupe aussi contient 4 joueurs en Rashaad Penny (5.8), Kerryon Johnson (5.8), Nick Chubb (5.8) et Royce Freeman (5.6). Selon les statistiques, deux de ces porteurs devraient connaître de bonnes saison dès 2018 ou au plus tard en 2019.

  • Penny aura beaucoup de travail derrière une ligne offensive très ordinaire à Seattle
  • Johnson devra partager les touches avec LeGarette Blount, Théo Riddick et peut-être même encore Ameer Abdullah à Détroit
  • Chubb partagera le travail avec Carlos Hyde et Duke Johnson dans une équipe qui ne sait pas comment gagner à Cleveland
  • Freeman devraient être le porteur #1 devant Devontae Booker à Denver

Je crois donc que Rashaad Penny et Joyce Freeman seront ces deux joueurs, mais les deux autres pourraient très bien faire mentir les statistiques.

Finalement, le troisième groupe est très grand cette année. Pas moins que 14 porteurs sont une cotes entre 5.3 et 5.5, mais 4 d’entre eux n’ont pas été repêché. Parmi les 10 porteurs restants seuls Kalen Ballage à Miami et Hyhiem Hines à Indianapolis me donnent de l’espoir pour le moment.

Petit mot de l’auteur

J’espère sincèrement que ce long travail pourra vous être utile lors de vos repêchage respectif. Si vous désirer avoir mon document de recherche, n’hésité pas à me le demander en commentaire et il me fera plaisir de vous le partager.

Podcast SL post-draft edition!

Voici le dernier podcast de notre première année de SportsLucides. Nous espérons que vous allez apprécier! Un petit 50minutes et on se revoit au mois d’août pour la saison 2018 de la NFL!

Bonne écoute!


Télécharger ici

 

LIVE MOCKDRAFT SportsLucides 2018

On c’est fait plaisir avec un petit mock draft live en audio!! Cinq collaborateurs de SportsLucides se sont prêtés au jeu!

Bonne écoute!

Télécharger ici

DRAFT SL NFL 2018
# DRAFTEUR ÉQUIPE NOM POS. COLLÈGE
1 BROCHU Les Browns de Cleveland Sam Darnold QB USC
2 FAF Les Giants de New-York Josh Allen QB Wyoming
3 Paul Les Jets de New-York

(via Ind.)

Josh Rosen QB UCLA
4 BROCHU Les Browns de Cleveland

(via Hou.)

Bradley Chubb DE NC State
5 PL Les Broncos de Denver Quenton Nelson G ND
6 Bruno Les Colts d’Indianapolis

(via NYJ)

Saquon Barkley RB Penn st.
7 PAUL Les Buccaneers de Tampa Bay Denzel Ward CB Ohio State
8 FAF Les Bears de Chicago Minkah Fitzpatrick S Alabama
9 PL Les Bills de Buffalo

(via 49ers)

Mr. Baker Mayfield QB Okhlahoma
10 BRUNO Les Raiders d’Oakland Tremaine Edmunds LB Virginia Tech
11 PAUL Les Dolphins de Miami Maurice Hurst DT Michigan
12 BROCHU Les 49ers de San Fran

(via Buf via. Cin.)

Roquan Smith LB Georgia
13 BROCHU Les Redskins De Wash. Vita Vea DT Washington
14 FAF Les Packers de Green Bay Josh Jackson CB Iowa
15 PL Les Cardinals de l’Arizona Calvin Ridley WR Alabama
16 BRUNO Les Ravens de Baltimore Rashaan Evans MLB Alabama
17 FAF Les Chargers de Los Angeles Mike McGlinchey OT Notre Dame
18 PAUL Les Seahawks de Seattle Derwin James S FSU
19 BROCHU Les Cowboys de Dallas Courtland Sutton WR SMU
20 PL Les Lions de Détroit Da’Ron Payne DT Alabama
21 FAF Les Bengals de Cincinnati

(via Buf.)

Brian O’Neill OT Pittsburgh
22 PL Les Bills de Buffalo

(via K.C.)

Kolton Miller OT UCLA
23 BRUNO Les Patriots de la N.A.

(via LAR)

Will Hernandez OG UTEP
24 BROCHU Les Panthers de la Caroline Jaire Alexander CB Louisville
25 PL Les Titans du Tennessee Leighton Vander Esch MLB Boise State
26 PAUL Les Falcons d’Atlanta Marcus Davenport DE UTSA
27 Bruno Les Saints de la N.O. Sam Hubbard DE Ohio State
28 FAF Les Steelers de Pittsburgh Harold Landry DE Boston College
29 BROCHU Les Jaguarsde Jacksonville Hayden Hurst TE South Carolina
30 PL Les Vikings du Minnesota Isaiah Wynn G Georgia
31 BRUNO Les Patriots de la N.A. Carlton Davis CB Auburn
32 PAUL Les Eagles de Philadelphie Donte Jackson CB LSU

Mock Draft 2018 Sports Lucides

Plus que 7 jours avant le grand jour. Je vous offre mon mock draft pour finir notre série d’articles en lien avec le repêchage. Je me suis permis un échange mais je crois qu’il y en aura plus que ça. Les quarts-arrières vont dicter ces échanges avec possiblement 5 quarts-arrières en première ronde, une rareté. Ne soyez pas surpris de voir une équipe sauter dans la fin de première ronde pour aller chercher un joueur qui a tombé.

1. Cleveland Browns: Sam Darnold-QB-USC

Malgré les récentes rumeurs que les Browns veulent prendre Josh Allen, je crois que Darnold est le choix logique. Le propriétaire des Browns était assis avec les parents de Darnold à son Pro Day. Il est prêt à jouer rapidement mais il bénéficiera d’un temps d’apprentissage derrière Tyrod Taylor. Les Browns pourront construire leur offensive autour de lui.

2.New York Giants: Josh Rosen-QB-UCLA

Si les Giants n’échangent pas ce choix, je dois croire qu’ils vont prendre un quart-arrière. Ils doivent avoir reçu des offres pour ce choix et s’ils les refusent, cela veut dire qu’ils veulent un quart-arrière pour eux-mêmes. Rosen est le plus prêt à jouer et offrira une bonne relève si Eli Manning ralentit en cours de saison.

3. New York Jets: Baker Mayfield-QB-Oklahoma

Je l’ai déjà mentionné mais je ne considère pas Mayfield comme un quart-arrière de première ronde. Néanmoins, plusieurs équipes ont l’air de l’aimer et les Jets agissent comme une poule sans tête alors un mauvais choix ne me surprendrait pas. Mayfield va ajouter de l’énergie à cette franchise qui en manque mais je ne crois pas qu’il les mènera loin. Je considère ce pick comme un ‘’reach’’.

4. Cleveland Browns:Bradley Chubb-DE-N.C. State 

Les Browns prennent le meilleur joueur défensif disponible pour faire un duo d’enfer avec Myles Garett. Il mettra beaucoup de pression sur le quart adverse et rendra tous les joueurs autour de lui meilleur. Ce serait un choix idéal.

5.Denver Broncos: Quenton Nelson-G-Notre Dame

Les meilleures équipes ont de bonnes lignes offensives et les Broncos ont une faiblesse à cette position. C’est donc le meilleur garde de la classe qui se présente au Colorado. Nelson est un monstre et ajoutera de la robustesse à une ligne qui en manque. Un bon jeu au sol enlèvera de la pression sur Case Keenum comme au Minnesota.

6. Buffalo Bills (échange prévu avec les Colts) Josh Allen-QB-Wyoming 

Les Bills ont besoin d’un quart de concession. AJ McCarron est resté longtemps derrière Andy Dalton donc il n’a clairement pas ces capacités. Allen est un projet et demandera de la patience mais avec un bon développement, il peut être le meilleur quart-arrière de cette classe. Les Bills devront améliorer leurs receveurs avant de l’envoyer sur le terrain par contre.

7. Tampa Bay Buccaneers: Saquon Barkley-RB-Penn State 

La chute de Barkley s’arrête ici. Les Bucs ont un besoin au poste de demi de coin mais leur profondeur au poste de porteur est nulle avec Jacquizz Rodgers comme partant. Barkley enlèvera de la pression sur Jameis Winston et permettra aux Mike Evans et O.J. Howard d’avoir plus d’espace.

8. Chicago Bears: Denzel Ward-CB-Ohio State

Les Bears n’ont pas vraiment de nickel corner fiable. Dans la NFL d’aujourd’hui, le nickel est pratiquement un partant. Ward peut s’insérer à cette position immédiatement et jouer une couverture homme à homme efficace.

9. San Francisco 49ers: Tremaine Edmunds-LB-Virginia Tech

Reuben Foster a le don de se mettre dans le trouble donc les 9ers ont besoin d’aide au poste de secondeur. Edmunds est un athlète incroyable qui peut jouer partout. Il ajoutera du talent à cette défensive dès la première semaine et sera versatile dans la défensive 3-4.

10. Oakland Raiders: Minkah Fitzpatrick-S-Alabama 

Les Raiders ont besoin d’aide dans la tertiaire et Fitzpatrick offre une versatilité peu commune. Il pourra aider à stabiliser la tertiaire et donner plus de temps à Khalil Mack de se rendre au quart.

11. Miami Dolphins: Vita Vea-DT-Washington

Les Dolphins vont vouloir être solide au centre de la ligne défensive avec la perte de Ndamokung Suh. Vea est un monstre au centre de la ligne et donnera de la place aux secondeurs pour faire des plaqués.

12. Colts (échange avec Buffalo) Derwin James-S-Florida State

Les Colts ont besoin de talent en défensive et Derwin James ajoutera de la robustesse. Si Malik Hooker revient en santé, ils auront un duo de demi de sureté élite pour les prochaines années.

13. Washington Redskins: Da’Ron Payne-DT-Alabama 

Jonathan Allen semble bien fonctionner pour l’instant. Pourquoi ne pas ajouter un collègue de l’Alabama à ses côtés? Payne offre de la robustesse et stoppe le jeu au sol de façon efficace.

14. Green Bay Packers: Marcus Davenport-DE-Texas San Antonio 

Davenport est un projet mais peut devenir une terreur dans quelques années. Les Packers n’ont jamais trouvé un collègue à Clay Mathews et il s’en vient vieux. Davenport pourra apprendre ses techniques et développer son plein potentiel.

15. Arizona Cardinals: Mike McGlinchey-OT-Notre Dame

Les Cards auraient aimé un quart-arrière mais je ne crois pas qu’ils vont gambler sur un Lamar Jackson ou Mason Rudolph. Protéger le fragile Sam Bradford sera important donc ils sélectionnent le meilleur plaqueur offensif de cette classe. McGlinchey peut jouer à gauche ou à droite et contribuera au jeu au sol d’un David Johnson en forme.

16. Baltimore Ravens: Roquan Smith-LB-Georgia 

Les Ravens ont besoin de receveurs mais la valeur n’est tout simplement pas présente. Smith solidifie la défensive et ajoute du talent à une position dans le besoin. Les Ravens sont toujours reconnus pour leur défensive alors continuons d’investir dedans.

17. San Diego Chargers: Conor Williams-OT-Texas 

Les Chargers devront trouver un remplaçant à Philip Rivers un jour mais je ne crois pas que ce sera cette année. Plutôt, ils le protégeront avec Williams, un bloqueur versatile qui peut jouer n’importe quelle position.

18. Seattle Seahawks: Joshua Jackson-CB-Iowa 

La perte de Richard Sherman devra être comblée et Jackson me fait penser un peu à lui. Un joueur intense qui se retrouve toujours près du ballon, il excelle en couverture de zone.

19. Dallas Cowboys: Courtland Sutton-WR-SMU

On remplace Dez Bryant par un autre receveur très physique à une fraction du prix avec l’égo en moins. Sutton est un prototype de receveur numéro 1 avec comme défaut le niveau de compétition contre qui il a évolué. Avec un peu d’expérience, il pourra devenir une force dans la ligue.

20. Detroit Lions: Maurice Hurst-DT-Michigan 

Pro Football Focus considère Hurst comme un des meilleurs joueurs du repêchage. Je l’aime aussi mais son manque de poids lui rendra la tâche difficile. Il n’est pas aussi athlétique qu’Aaron Donald mais il propose un peu le même style de jeu. Il peut mettre de la pression sur le quart du milieu de la ligne de mêlée.

21. Cincinnati Bengals: Isaiah Wynn-G-Georgia

Wynn offre une belle versatilité sur une ligne offensive qui a quelques trous. Wynn possède la capacité de jouer les 5 positions s’il y a un besoin. Il n’est pas le plus physique ni athlétique mais c’est un tacticien solide avec de l’expérience.

22. Buffalo Bills: Mike Hugues-CB-UCF

Calvin Ridley pourrait être une option ici mais je crois qu’il y a des receveurs à aller chercher plus tard. Hugues est un bon corner en couverture homme à homme et devrait se tailler une place de partant rapidement.

23. New England Patriots: Kolton Miller-OT-UCLA

La perte de Nate Solder doit être remplie par du nouveau sang. Kolton Miller est un peu plus petit que Solder mais a de la place pour mettre de la viande sur un physique relativement mince. Il est un très bon athlète et possède le jeu de pieds pour évoluer au poste de plaqueur à gauche.

24. Carolina Panthers: Calvin Ridley-WR-Alabama 

Les Panthers ne possèdent pas beaucoup de playmakers au poste de receveur. Ridley peut changer les choses rapidement. Il n’était pas utilisé à con plein potentiel avec le jeu au sol dominant d’Alabama. Il est un Amari Cooper moins physique mais qui demande le respect sur les tracés longs avec une bonne vitesse.

25. Tennessee Titans: Will Hernandez-G-UTEP

Les Titans semblent aimer courir le ballon en puissance. Rien de mieux qu’un garde très physique pour complémenter Derrick Henry. Hernandez est puissant et très mobile pour un joueur de 335 livres.

26. Atlanta Falcons: Taven Bryan-DT-Florida

Les Falcons ont besoin de sang neuf sur leur ligne défensive. Taven Bryan amène beaucoup d’intensité et offre des options au coordonateur défensif avec la possibilité de jouer plusieurs positions dû à sa force physique et son athlétisme.

27. New Orleans Saints: Dallas Goedert-TE-South Dakota State

Depuis la perte de Jimmy Graham, les Saints se trouve sans TE de premier plan. Goedert est un excellent athlète capable de bloquer sur la ligne de mêlée et assez athlétique pour créer des mismatch contre un secondeur ou demi de coin. Il pourra être sur le terrain rapidement.

28. Pittsburgh Steelers: Leighton Vander Esch-LB-Boise State 

L’incident à Ryan Shazier est malheureux mais les Steelers doivent combler son vide rapidement. Vander Esch inspire le style old school d’un secondeur à l’intérieur. Il est très instinctif et se retrouve rarement en mauvais position. Pas le plus athlétique, mais un leader naturel.

29. Jacksonville Jaguars: Hayden Hurst-TE-South Carolina 

J’ai hésité à mettre un tackle offensif ici mais il n’y a pas de joueur que j’aime assez. Les Jags améliorent leur jeu au sol quand même avec ce choix car Hurst est le meilleur bloqueur de cette classe et ajoutera une option à Bortles. Avec la perte de Hurns et Robinson, ce n’est pas un luxe d’avoir un jeune ailier rapproché qui peut être présent sur les trois essais.

30. Minnesota Vikings: Isaiah Oliver-CB-Colorado

Les Vikes ont besoin de profondeur au poster de demi de coin et Oliver les aidera. Il est physique et donnera un duo impressionnant avec Xavier Rhodes. Pas le meilleur athlète mais il peut jouer du press de façon efficace.

31. New England Patriots: Harold Landry-DE-Boston College

Le manque de pression sur le quart-arrière a coûté cher aux Pats au SuperBowl donc ils doivent améliorer cette facette du jeu. Landry est une bonne valeur à cette position donc Bellichick est heureux de sauter sur lui.

32. Philadelphia Eagles: Donte Jackson-CB-LSU

Les Eagles ont eu la main chanceuse avec Jalen Mills, un ancien de LSU en 7ème ronde. Cette fois, ils investissent un choix de 1ère ronde pour celui que plusieurs experts considèrent comme le meilleur nickel corner disponible. Il ajoute de la profondeur à une tertiaire qui a perdu Patrick Robinson.

 

Podcast SL pre-draft edition!

Un résumé, en 34 minutes, des enjeu du repêchage de la NFL de jeudi prochain.

Bonne écoute!

 Télécharger ici

 

Concours de Mock Draft 2018

Bienvenue sur la page du concours! Vous pourrez faire votre mock ici même sur la page, mais avant de procéder voici quelques informations à connaitre.

Pour que votre inscription soit valide, vous devez « Like » la page facebook de Sports Lucides, partager le concours et remplir le mock! Aussi simple que ça!

Les points seront attribués comme suit:

  • 1 points si vous avez prédit un joueur de la bonne position au bon endroit.
  • 3 points si vous avez prédit le joueur exact au bon endroit.
  • Tie Breaker : le nombre de points accumulés dans les 10 premiers choix. (Si besoin; dans les 20 premiers choix, sinon… nous aurons deux gagnants ainsi que deux prix!)

SportsLucides.com offre au gagnant un Jersey de la recrue de son choix (sélectionnée en première ronde)!

Vous pouvez remplir le Mock autant de fois que vous voulez! Mais sachez que nous allons seulement comptabiliser le dernier Mock que vous nous aurez fournit!

Le concours prend fin 30 minutes avant le repêchage.

À vous de jouer!

La meilleure classe de quarts-arrières depuis 2004? Chronique audio sur l’intriguante classe de 2018

La classe de quarts-arrières de cette année amène énormément de discussions. Tout le monde semble avoir un préféré différent. Pourquoi est-ce  le cas? Dans une chronique audio, je m’attarde à ce sujet chaud et j’essaie de décortiquer les différents joueurs afin de comprendre la divergence d’opinion des experts. Serait-il possible de voir quatre quarts-arrières séléctionnés dans le top 10? Ce serait une première dans l’histoire du repêchage.Bonne écoute.

Brandin Cooks aux Rams? Un échange qui laisse perplexe.

Un échange étrange s’est déroulé hier dans la NFL. Les Patriots ont envoyé Brandin Cooks et un choix de 4ème ronde aux Rams pour leur choix de première ronde 2018 et un choix 6ème ronde. Bruno (Fantasy) et Alex (NFL et repêchage) se penchent sur la question et analysent l’impact de cet échange sur le jeu sur le terrain, le repêchage ainsi que le Fantasy Football.

Implications NFL

Les Patriots continuent de faire des changements radicaux à leur personnel. En offensive, ils ont maintenant perdu Nate Solder, Danny Amendola et Brandin Cooks. On sait maintenant que les rumeurs d’échanges de Gronkowski ne se réaliseront pas. Tout de même, les Patriots devront trouver des joueurs pour remplir les rôles laissés vacants. Les partants comme receveurs à ce jour sont Julian Edelman, Chris Hogan et Philip Dorsett. Les Pats sont reconnus pour faire des miracles avec le talent de Brady, on peut se demander s’ils lui en demandent trop. D’un autre côté, peut-être sont ils satisfaits à cette position et désirent avoir plus de choix pour combler les pertes de Nate Solder et Malcom Butler, deux positions beaucoup plus en demande dans la NFL. Leurs deux choix de première ronde leur donnent cette option.

Je suis plutôt perplexe de la décision des Rams. On dirait qu’ils sont en train de répéter l’expérience Dream Team des Eagles qui a été un échec lamentable. On est maintenant rendu avec Marcus Peters, Aqib Talib, Ndamukong Suh et Brandin Cooks comme additions majeures à l’équipe. C’est beaucoup de nouveaux éléments et beaucoup de têtes fortes d’un seul coup. Je crois fermement que l’esprit d’équipe amène le succès et je doute qu’autant de nouveauté peut rimer avec harmonie, surtout avec des personnalités fortes comme les trois nouveaux en défensive. De plus, je trouve que Cooks ne complémente pas vraiment bien les autres receveurs. J’aime bien Cooper Kupp et Robert Woods mais ils sont tous en bas de 6 pieds 1 ou 2. Il n’y a pas de grand receveur à l’extérieur. Cooks aidera à garder les demis de sureté en alerte mais je trouve que les 3 receveurs se ressemblent beaucoup et Cooks n’ajoute pas énormément de diversité.

L’aspect qui est le plus décevant de cette décision pour les Rams est la situation Sammy Watkins. Après avoir donner un choix de 2ème ronde pour Watkins, ils le laissent partir et donnent un choix de première ronde pour Cooks qui voit son contrat se terminer après la prochaine saison ce qui laisse la possibilité qu’il quitte également. Un choix de première ronde équivaut à un contrat de 5 ans pour un jeune joueur à faible prix, si on choisit bien, ça vaut de l’or. Cooks fait 8,5 millions et s’il a une bonne saison et doit renouveler son contrat, il demandera le même prix au moins à l’opposé d’un receveur de fin de première ronde qui demandera le tiers du prix. Cela ne fait aucun sens. Je ne sais pas à quel jeu les Rams jouent mais ils le jouent mal. Ils possèdent un noyau de jeunes joueurs impressionnants (Goff, Gurley, Donald) et sont en train de créer un Frankenstein avec des pièces aléatoires qui pourraient bien se revirer contre eux-mêmes.

Implications repêchage

Il est très inhabituel pour les Pats de faire un mouvement vers le haut du repêchage. C’est un peu devenu leur marque de commerce d’échanger leur choix de fin de première ronde à des équipes désespérés d’aller chercher un joueur prisé. Il est donc surprenant de les voir acquérir un deuxième choix de première ronde avec celui des Rams, le 23ème. Avec deux choix de première ronde, est-ce que les Patriots se prépareraient un move beaucoup plus significatif? Il est clair qu’ils ont besoin d’un quart-arrière pour remplacer Brady. Ils avaient Garrapolo mais bon…on se demande encore qu’est-ce qui s’est passé dans la tête des dirigeants pour l’échanger pour si peu. Est-ce que les Pats voient un successeur en première ronde et tenteront de monter dans le top 10 pour aller le chercher? Ça serait vraiment anti-Pats de donner plus de choix pour un joueur. Il y a encore beaucoup de cartes à jouer avant le jeudi de la première ronde et je crois que les Patriots tiennent un beau jeu. Avec deux choix de première ronde, ils peuvent sélectionner deux joueurs de qualité pour remplir les trous laissés par Solder ou Butler. Un joueur comme Kolton Miller de UCLA à l’offensive et Isaiah Oliver de Colorado en défensive pourraient aider la situation. Sinon, ils pourraient choquer le monde du football et faire une offre à une équipe du top 10 si leur quart-arrière prisé se retrouve encore disponible après les 5 premiers choix. Ce sera très intéressant.

La décision des Rams de donner leur 23ème choix pour Brandin Cooks explique bien la faiblesse de la classe de receveurs cette année. Dans mon mock draft que je prépare, j’avais les Rams qui sélectionnent Courtland Sutton pour ajouter de la grandeur à leur groupe de receveurs. Il semble clair que les Rams considèrent Cooks meilleur que n’importe quel joueur qui pourrait être disponible à la sélection 23. Je ne suis pas entièrement en désaccord avec  cette décision car les receveurs de cette année sont très homogènes, il n’y en a pas qui se démarquent de façon significative. Je ne crois pas qu’il y aura plus que 2 receveurs dans la première ronde et je ne serais même pas surpris qu’il n’y en ait aucun.

Implication Fantasy Football au niveau des Rams

D’un point de vue fantasy, la situation chez les Rams me rappelle beaucoup la saison 2017. Brandin Cooks prendra le rôle qu’occupait Sammy Watkins. Je ne crois pas qu’un de ces deux joueurs soit réellement supérieur à l’autre. Certains auraient tendance à classer Brandin Cooks bien devant Sammy Watkins en raison de leurs performances des dernières années, mais le talent des quarts-arrières qu’ils ont eu en carrière est bien différent. Cooks a reçu les ballons de Tom Brady et Drew Brees alors que Watkins les as reçu de Jared Goff et Tyrod Taylor. Cependant, Watkins nous a bien prouvé en 2017 qu’il n’était pas dans la bonne classe en tant que «field stretcher».

Je m’attends à une utilisation légèrement supérieure pour Cooks comparé à Watkins. Sammy a vu le ballon lui être lancé 70 fois en 15 match (4.7/partie), mais il n’a réussi que 39 attrapées. Bien que Cooks aura certainement un meilleur ratio d’attrapé, ce serait une diminution considérable de travail pour Cooks par rapport aux 114 ballons en 16 parties (7.1/partie) qu’il a eu chez les Patriotes. Je ne crois donc pas qu’il soit en mesure d’atteindre le cap des 1000 verges et 7 touchés comme il nous y a habitué les trois dernières années. Antonio Brown est le seul autre receveur à avoir également atteint ce cap lors des trois dernières saisons.

Les autres receveurs des Rams auront sensiblement le même rôle qu’en 2017. Robert Woods et Cooper Kupp, qui ont été visé respectivement 84 fois en seulement 13 parties (6.5/partie) et 94 fois en 15 parties (6.3/partie) ne devrait pas voir une diminution de leur production. Une progression du jeune receveur Cooper Kupp est très possible après son excellente saison recrue. La charge de travail sera donc très semblable chez les trois receveurs des Rams.

En 2017, nous avons vu Kupp, Woods et Watkins terminer respectivement aux 27e, 32e et 33e rangs chez les receveurs en format standard selon fftoday.com. Cette année, il est fort possible de voir un receveur des Rams terminer dans le groupe des receveurs numéro 2 en fantasy (top 24), mais lequel? J’ai beaucoup de difficulté à classer ces trois receveurs en vue de la saison prochaine. Puisque Brandin Cooks sera assurément le premier à être repêché dans les pools de cette année, je ne le choisirai probablement pas. En fait, je vais certainement attendre le troisième receveur du groupe, et ce, probablement 2 ou 3 rondes plus tard.

Implication Fantasy Football au niveau des Patriotes

Du coté des Patriotes, je me questionne à savoir de quelle façon ils remplaceront Brandin Cooks. Passeront-ils par le repêchage? Ils n’ont pas eu la main heureuse dans les récents repêchages au niveau des receveurs de passes. Iront-ils chercher un agent libre? Jordan Matthews a visité les Patriotes la semaine dernières, mais il n’a toujours pas de contrat et il est maintenant en visite chez les Titans. Utiliseront-ils la méthode Bill Bellichick, c’est-à-dire «next man up»? Avec le départ de Danny Amendola pour Miami, il ne reste que Malcolm Mitchell qui, à mes yeux, pourrait prendre place sur l’alignement partant s’il est en mesure de rester en santé. Mitchell a connu une année recrue prometteuse en 2016, mais il a dû manquer la saison 2017 au complet en raison de problèmes récurrents au genou.

Julian Edelman reprend donc son rôle de receveur #1 des Pats un an après s’être déchiré le genou. La situation me fait penser à Jordy Nelson en 2016. Nelson s’est déchiré le genou dans une partie pré-saison en 2015 à l’âge de 30 ans après avoir eu une saison de 1300 verges et 6 touchés en 2014. Son retour fût encore meilleur avec 1250 verges et 14 touchés. Edelman a connu une saison de 1100 verges et 3 touchés en 2016 avant de se déchirer le genou en 2017 à l’âge de 31 ans. Je m’attends donc que Julian Edelman soit en mesure d’atteindre le cap des 1000 verges avec de 3 à 6 touchés comme il en est capable lorsqu’il joue 16 parties. Ce genre de statistique devrait lui permettre de terminer la saison dans le top 24 (WR2) des receveurs.

Finalement, j’ai bien hâte de voir ce qui attend Chris Hogan cette année. Il est possible qu’il redevienne le type de receveur à long jeu qu’il était en 2016. Par contre, avec l’arrivée de Brandin Cooks, Hogan a eu un rôle un peu différent et les résultats étaient bien meilleurs. Malheureusement, sa saison 2017 s’est terminée après 9 matchs, mais il a tout de même compilé 439 verges en 34 attrapées et 5 touchés comparativement à 680 verges en 38 attrapées et 4 touchés en 15 parties 2016. Le top 36 (WR3) des receveurs 2018 est atteignable pour Chris Hogan, mais n’est absolument pas une certitude.