Premier ou dernier, ça ne change rien, tu te dois d’améliorer ton équipe! Il ne faut jamais oublier que l’objectif est d’être la meilleure équipe quand les séries éliminatoire débuteront au alentour de la semaine 14, tout dépendant de ta ligue.

Si ta ligue est moindrement compétitive, il y a peu d’opportunité à chaque semaine au waiver/free agent. La majorité de tes adversaires prennent le temps de lire les « waiver pickup » de Yahoo, rotoworld ou tout autre site web. Si tu veux tirer ton épingle du jeu, tu dois être ingénieux et voir plus loin. Voici quelques trucs pour améliorer ton équipe à long terme.

  1. Tu accorde une valeur trop grande à tes joueurs. Le principe de l’aversion à la dépossession stipule que les gens donnent plus de valeur à un bien lorsqu’il est leur propriété. Si c’est vrai pour toi, c’est aussi vrai pour tes adversaires. C’est la raison pourquoi il est si difficile de compléter des transactions. Le sachant n’hésite pas à faire des choix que tes adversaire n’auraient jamais le courage de faire. Fait le tour de ton alignement, il y a des joueurs que tu devrais remplacer.
  2. Plus ton bench est grand, plus il est important d’avoir des billets de loterie dessus. Pour moi un billet de loterie est un joueur qui pourrait voir sa valeur exploser (positivement ou négativement) d’ici la semaine 14. Avoir un bench rempli de joueurs correct n’aidera pas ton alignement partant. Vas-y pour le coup de circuit, tu va avoir besoin de renfort tôt ou tard dans la saison.
  3. Cibles des jeunes porteurs qui sont actuellement prisonnier d’un comité ou qui joue les second violon d’un vieux porteur. Plus l’année avancera plus l’équipe d’entraineur aura confiance en ce jeune porteur. Il est probablement déjà plus talentueux que le porteur qui le précède. Les chances sont que même sans blessure, il prenne les reines de l’équipe avant la semaine 14. On a qu’à penser à Nick Chubb et Carlos Hyde l’année dernière. Cette saison, les noms de Devin Singletary et Miles Sanders me viennent à l’esprit.
  4. Un quart-arrière #1 se blesse? Plutôt que de sélectionner son remplaçant, fouille la liste de ses receveurs. Il pratique depuis le début de la saison avec la deuxième équipe de receveur. C’est avec ces receveurs qu’il a développé une confiance et un timing. Si un de ses receveurs semblent avoir un potentiel, n’hésite pas à prendre une chance sur lui. Dionte Johnson et Mason Rudolph en sont l’exemple parfait.
  5. Soyez alerte sur les changements d’entraîneur et de coordonnateur offensif. Un nouvel entraîneur n’a pas de compte à rendre à aucun joueur. Il va souvent donner une deuxième chance à des joueurs talentueux qui avait initialement « floppé ». Il tentera aussi de se rallié à des joueurs qui n’ont toujours pas eu la chance de briller, les rendant redevable par la suite. Tout joueur avec du potentiel et un nouvel entraîneur devrait être sur un roster, jusqu’à ce qu’on connaisse le nouveau plan de match.
  6. Finalement, tout le monde ou presque change de défensive à chaque semaine pour avoir le meilleur matchup. Si ton bench le permet, scrute les free agents pour sélectionner une défensive avec un matchup favorable une semaine à l’avance. Tu va damier le pion de tes adversaires.

C’est tout pour cette semaine, bonne chance à tous.