La première ronde du repêchage de la NFL se veut toujours très glamour. Par contre, c’est en deuxième et troisième ronde qu’on retrouve la meilleure valeure. Il reste encore beaucoup de joueurs talentueux qui peuvent être partants rapidement. C’est dans ces rondes qu’on peut bâtir les fondations d’une équipe gagnante.

Greedy Williams et D.K. Metcalf chutent mais se retrouvent dans des situations idéales

Deux joueurs que plusieurs voyaient être sélectionné dans le top 15 ont été snobés par plusieurs équipes. Il est vrai que les deux avaient quelques points d’interrogations comme la capacité de plaquer à Williams et le changement de direction à Metcalf. Néanmoins, ce sont des joueurs extrêmement talentueux et ils sont chanceux de se retrouver dans des situations avantageuses. Les Browns frappent un coup de circuit en mettant Williams à l’opposé de Denzel Ward. Cela leur fait un duo très jeune à une position très importante.

Pour Metcalf, il avait besoin de se faire repêcher par une équipe avec un bon quart-arrière.  Mission accomplie avec celui qui lance une des meilleures ‘’deep ball’’ de la NFL. Russell Wilson sera très heureux d’avoir une cible pour attaquer les zones profondes. Je suis quand même très surpris de voir des joueurs comme Mecole Hardman et Parris Campbell être sélectionnés avant lui. Ce sont deux joueurs qui ne sont pas des receveurs complets donc il est étonnant de voir les équipes priorisé ce type de receveur.

Les Jaguars frappe le gros lot

Plusieurs mocks mettait Jawaan Taylor #7 aux Jaguars. Le joueur et l’équipe était une bonne association mais pas dans la bonne ronde. Pour des raisons un peu inconnues, Taylor a glissé hors de la première ronde mais les Jags ont transigé avec les Raiders pour repêcher ce joueur très talentueux. Avec Josh Allen qui leur tombe dans les mains en première ronde et maintenant Taylor en deuxième, Jacksonville a possiblement le repêchage avec le plus de valeur.

La saga Josh Rosen prend fin

Après plusieurs spéculations, les Cardinals ont finalement laissé aller leur choix de première ronde de l’année dernière pour un maigre choix de deuxième ronde et ont même donné un choix de 5ème à la future équipe de Rosen, les Dolphins de Miami. C’est vraiment une énorme perte de valeur de leur part mais ils font confiance en leur nouvel entraîneur et leur nouveau quart-arrière. Avec leurs deux choix de deuxième ronde, ils ont repêché Byron Murphy et Andy Isabella, deux joueurs que j’aime beaucoup. Murphy était un des meilleurs à sa position et Isabella est un bon fit dans l’offensive de Kingsbury. En 3ème ronde, ils ont également mis la main sur Zach Allen, un joueur très solide qui stabilise la ligne défensive. Le Nick Bosa des pauvres.

Quarts-arrières à bas prix

Drew Lock avait été associé aux Broncos depuis longtemps en première ronde. Un peu de hype pour un joueur qui n’en méritait peut-être pas autant. Les Broncos ont fait une bonne affaire en montant au 10ème rang de la deuxième ronde, derrière leur propre sélection pour sélectionner Dalton Risner suivi immédiatement de Drew Lock. Les choix pour cette transaction provenaient de l’échange avec les Steelers la soirée d’avant. Très bonne valeur pour développer le quart arrière de leur futur. La stratégie a fonctionné à merveille.

On a dû attendre le 37ème choix de la ronde suivante avant de voir un autre quart-arrière sélectionné. Les Panthers ont pris une police d’assurance sur Cam Newton en repêchant Will Grier. L’épaule de Newton semble être fragile et Grier pourrait dépanner en cas de besoin. Plusieurs le voyaient en deuxième ronde donc c’est un choix qui a une bonne valeur. Il reste encore quelques quarts de développement pour les rondes suivantes. Surveillez les Ryan Finley, Jarett Stidham et Brett Rypien.

L’équipe avec le meilleur repêchage à date? Les Patriots…..

Avec 5 choix dans les 3 premières rondes, les Patriots ont fait ce qu’ils font de mieux : repêcher des joueurs surs. Joejuan Williams et Chase Winovich sont des joueurs avec des éthiques de travail irréprochables qui rentrent dans le système des Pats. Du côté offensif, Damien Harris et Yodny Cajuste ajoute de la profondeur. Sauf pour N’Keal Harry qui est un risque calculé, tous les joueurs sélectionnés sont solides autant mentalement qu’athlétiquement. Ils n’ont jamais besoin de s’avancer pour le joueur qu’ils veulent. Ne vous attendez pas à voir les Pats tomber l’an prochain même avec le départ de Gronk.