Nous sommes maintenant à la dernière semaine de la saison régulière de la NCAA. Cette semaine est connu sous le nom de Rivalry Week. Plusieurs équipes affrontent leurs plus grands rivaux de conférence ou de région. Cela donne lieu à plusieurs matchs hauts en intensité. Je vous propose une analyse de 3 matchs qui auront une incidence sur les championnats de conférence et par le fait même, les séries éliminatoires.

#6 Oklahoma (10-1) vs #12 West Virginia (8-2)

Vendredi 23 novembre 20h00

West Virginia s’est fait surprendre la semaine passé contre Oklahoma State et mets ainsi fin à ses chances d’accéder au éliminatoires. Oklahoma a fait l’essentiel contre Kansas et est maintenant en contrôle de son destin.  Si les Sooners l’emportent et que Texas bat Kansas plus tôt dans la journée, on aura droit à un match revanche pour les hommes de Lincoln Riley qui ont subi leur seule défaite aux mains des Longhorns.

Pour le match en tant que tel, on peut s’attendre à un véritable festival offensif comme la majorité des matchs de la Big 12. Les deux équipes possèdent un candidat au Heisman en Kyler Murray(OU) et Will Grier (WVU). Étant donné que les deux défensives sont relativement mauvaises, il n’est pas difficile de prédire que les touchés ne se feront pas attendre. Je crois que le match se jouera en dedans d’une possession. L’équipe qui exécutera le mieux en offensive et commettra le moins de revirements en sortira probablement gagnante. Une chose est certaine, ce ne sera pas un match endormant.

Avec une victoire, Oklahoma se laisse des chances pour les séries. Présentement en 6ème place, il faudrait une défaite de Notre Dame et Michigan pour les faire monter. Si Ohio State venait qu’à battre Michigan et gagner la Big Ten, Oklahoma aurait un résumé assez comparable aux Buckeyes ce qui leur offrirait une chance d’être inclus par le comité. Leur défensive est vraiment poreuse mais c’est la même situation chez Ohio State. La qualité de leurs deux victoires, aussi appelé le <<eye test>> pourrait jouer pour beaucoup. Rappelons qu’Ohio State avait damné le pion à TCU et Baylor en 2014 car ils avaient eu l’air complètement dominant dans leurs deux derniers matchs de la saison. Il faudra surement une performance du genre pour permettre à Oklahoma d’être considéré dans le top 4.

#7 Washington State (10-1) vs #16 Washington (8-3)

Vendredi 23 novembre 20h30

Une bataille d’état entre ces deux très bonnes équipes. Plusieurs experts voyaient Washington en séries au début de l’année. Des défaites contre Auburn et Oregon ont mis fin à ces espoirs. Malgré tout, les Huskies ont encore la possibilité de gagner leur conférence. D’abord ils doivent gagner leur division et cela veut dire battre les surprenants Cougars de Washington State. Personne ne voyait cette équipe avec seulement 1 défaite à ce point ci de la saison. Le quart-arrière Gardner Minshew connaît une saison incroyable avec 4235 verges et 36 touchés. Il sera le facteur décisif de ce match contre une tertiaire excellente pour Washington. Les demis défensifs Byron Murphy et Taylor Rapp joueront dans la NFL et voudront certainement freiner l’élan de Minshew.

Washington State est la seule équipe de la Pac-12 qui peut encore espérer accéder aux séries. Comme Oklahoma, sans des défaites des équipes en haut d’eux, il est pratiquement impossible d’y accéder, même en étant très impressionnants sur le terrain. La Pac-12 est victime de sa faiblesse cette année alors qu’USC et Stanford connaissent des saisons décevantes. Washington State ne possède pas assez de victoires de qualité pour passer par-dessus des équipes de conférences plus fortes (Big Ten, SEC, ACC). C’est tout de même une saison impressionnante que les Cougars donnent à leurs fans.

#4 Michigan (10-1) vs #10 Ohio State (10-1)

Samedi 24 novembre, 12h00

Ce match est reconnu comme une des plus grandes rivalités du sport au États-Unis. Les deux équipes se détestent et nous sommes choyés, l’enjeu du match de cette année est énorme. Le gagnant est champion de division et affrontera Northwestern pour le championnat de conférence. Un champion de la Big Ten avec une défaite sera difficile à exclure des séries. Ohio State se sauve in extrémiste  de ses matchs depuis plusieurs semaines et le résultat de la semaine dernière (52-51 en prolongation contre Maryland) est plus qu’inquiétant. La défensive est retournée à ses mauvaises habitudes et a accordé plusieurs longs jeux à une offensive ordinaire. Les Wolverines semblent très équilibrés et devraient être en mesure de courir le ballon de façon efficace. Le porteur Karan Higdon connaît une bonne saison et devrait avoir du succès. Les receveurs Donovan Peoples-Jones et Nico Collins offrent de grandes cibles à Shae Patterson.

L’offensive des Buckeyes fait tout ce qu’elle peut pour sauver la défensive. Le quart Dwayne Haskins connaît une saison monstre à sa première saison comme partant. La ligne offensive demeure douteuse et devra éviter les erreurs de base pour permettre au jeu au sol d’être efficace. Le porteur JK Dobbins a connu un fort match la semaine dernière avec 203 verges sur 37 portés. Le groupe de receveurs est très rapide mais a manqué de constance récemment. Parris Campbell est un marchand de vitesse et devra se démarquer. Il sera intéressant de voir si le quart-arrière réserviste, Tate Martell, fera quelques apparitions en situation de 3ème et court. Il permet à l’offensive de courir plus de jeux à option.

Michigan est en contrôle de son destin et une victoire suivie d’une autre contre Northwestern leur assure une place en série selon moi. Je serais très déçu de voir Alabama avec une défaite et pas de championnat de conférence les dépasser. Michigan avait un horaire ridiculement difficile et s’en sortir avec une seule défaite lors du premier match de la saison contre Notre Dame relèverait de l’exploit.  Pour Ohio State, les choses sont plus compliquées. Malgré leur seule défaite, les Buckeyes n’impressionnent personne. Je n’ai jamais vu une équipe si talentueuse commettre autant d’erreurs. Je mets une grosse partie du blâme sur le groupe d’entraîneurs, particulièrement en défensive. Il semble y a avoir plusieurs problèmes d’assignation et c’est la cause des longs jeux. La ligne défensive est bourrée de talent avec des joueurs comme Chase Young et Dre’mont Jones qui joueront les dimanches. Il faut simplement que les joueurs fassent le travail.

Je vous invite fortement à regarder ce match, c’est vraiment un classique de football collégial américain. Il est très possible que Michigan domine ce match si Ohio State n’est pas en mesure d’éviter les erreurs qu’ils ont démontrées depuis plusieurs semaines. Par contre, si l’équipe de Columbus utilise l’avantage du terrain et le bruit de la foule à bon escient et si la défensive fait le boulot, nous aurons droit à un classique.