La semaine 4 est terminée ce qui veut dire que nous sommes déjà au tiers de la saison régulière de la NCAA. Comme le temps passe vite. Une rétrospective est de mise afin d’établir les véritables prétendants au titre, les joueurs qui se sont démarqués et les équipes qui ont déçues jusqu’à date.  Je vous offre également quelques prédictions audacieuses pour le 2ème tiers de la saison afin d’y mettre un peu de piquant. Un article en quatre parties.

Partie 1 : Alabama au sommet…et les autres? Analyse du top 10.

En 4 matchs, Alabama a gagné ses matchs par une marge de 41 points. Il n’y a même pas une équipe qui a semblé les faire suer une goutte. Ole Miss était bien heureux de prendre les devant 7-0 sur le premier jeu du match il y a deux semaines. Ils ont ensuite encaissés 62 points sans riposte. Jusqu’à preuve du contraire, Alabama est au sommet de la NCAA et ce par une grosse marge. Leur offensive est tout simplement impossible à arrêter avec le quart Tua Tagavailoa aux commandes. Son habileté à lancer la balle de façon précise dans les zones profondes ne laisse aucune chance aux défensives qui doivent se préoccuper avant tout du traditionnel jeu au sol dominant du Crimson Tide. Tua mène la NCAA pour le nombre de verges par passe tentée. Un quart-arrière de Bama qui mène la ligue dans une catégorie? Du jamais vu. Le receveur Jerry Jeudy s’est révélé comme un marchand de vitesse et compte déjà 6 touchés.

La défensive n’a pas démontré de faiblesse majeure avec le secondeur Mack Wilson comme leader. Le demi de sureté Deionte Thompson s’établit comme le meilleur espoir de sa position pour le prochain repêchage. Même si elle est un peu moins bonne que l’an dernier, est-ce que cela fera vraiment une différence avec le rythme de l’offensive? Une défaite pour Bama? Pas avant le mois de novembre en tout cas.

Les prétendants

Alabama sont-ils donc invincibles? Je ne crois pas que cela existe au football, toutes les équipes peuvent perdre. Par contre, vous aurez besoin d’une équipe qui possède certains éléments clés. Il y a seulement quelques équipes qui possèdent ces éléments.

Ohio State

Je vous avoue ma partisannerie de longue date pour les Buckeyes. Lors du Fiesta Bowl de 2006, je me rappelle l’offensive explosive de Troy Smith, Ted Ginn et Santonio Holmes. Avec leur domination de Notre Dame, j’étais officiellement un fan. Je garderai évidemment l’objectivité pour mes articles. Par contre, cette offensive de 2006 me fait un peu penser à celle que l’on voit cette année. Je la crois encore meilleure en 2018 en fait. Dwayne Haskins est une révélation au poste de quart. Ses 16 touchés et 1 interception se retrouvent dans le sommet de la NCAA. Il donne à l’offensive une dimension qui n’était pas présente l’an dernier avec J.T. Barrett. Avec un groupe de receveurs vétéran, le jeu aérien n’a jamais ralenti cette année. Contre Tulane, Haskins a passé pour 304 verges et 5 touchés…en une demie! Cette offensive me fait donc croire que les Buckeyes ont une chance de pouvoir  chauffer Alabama.

Du côté défensif, on a vu un peu d’instabilité en début d’année mais elle semble en mesure de causer un revirement au moment opportun. Le joueur étoile de cette défensive est évidemment Nick Bosa mais il s’est blessé contre TCU il y a deux semaines. Son absence pourrait faire mal mais la ligne défensive possède assez de profondeur pour continuer à performer. Dre’mont Jones et Chase Young font du bon boulot depuis le début de l’année. La tertiaire sera à surveiller alors qu’elle ne semble pas posséder un Marshon Lattimore ou Denzel Ward cette année. Si elle ne s’améliore pas au courant de l’année elle serait peut être le talon d’Achille des Buckeyes.

Georgia

Les Bulldogs semblent avoir une équipe aussi dominante que l’an dernier. Le jeu au sol ne ressent pas du tout la perte de Nick Chubb et Sony Michel. Deandre Swift et Elijah Hollyfield performent très bien depuis le début de l’année. Le quart-arrière sensation de l’année dernière, Jake Fromm, ne s’est pas laissé intimidé par l’arrivée de la meilleure recrue sortant du secondaire, Justin Fields. Aucune controverse au poste de quart pour l’entraîneur Kirby Smart, Jake Fromm est le leader de cette équipe. Le receveur Mecole Hardman est un marchand de vitesse qui a marqué un touché à chaque match. La ligne offensive possède une moyenne de 315 livres par joueur donc il faudra avoir un excellent front défensif pour arrêter le jeu au sol. Georgia est en mesure de contrôler le temps de possession. Serait-ce la meilleure façon de contenir Tua?

En défensive, la perte de Roquan Smith ne semble pas trop se faire sentir. Le demi de coin Deandre Baker est un des meilleurs à sa position. Deandre Walker s’est révélé capable de mettre de la pression sur le quart. Cette défensive est un peu anonyme pour l’instant mais on peut compte sur Kirby Smart pour qu’elle soit bien préparée à chaque semaine. Elle devra l’être si les Bulldogs affrontent Alabama au championnat de conférence de la SEC.

Clemson

Je vais être franc. Si Clemson espère gagner le championnat national cette année, Trevor Lawrence(QB) doit être nommé partant permanent immédiatement. Oui, Kelly Bryant est un senior d’expérience et il ne fait pas beaucoup d’erreurs. Par contre, il ne fait pas de gros jeux et n’est pas une menace comme passeur vertical. Cela joue dans les mains d’une défensive qui est capable d’arrêter le jeu au sol. Lawrence offre aux Tigers la possibilité d’attaquer les zones profondes et mettre de la pression sur la tertiaire. Ses statistiques contre Georgia Tech parlent d’eux-mêmes : 13/18, 176 verges et 4 touchés. Dabo Swinney doit comprendre que ce n’est pas avec un quart-arrière mobile qu’il pourra remporter les grands honneurs. Lawrence améliorera les joueurs autour de lui. Le porteur Travis Étienne aura beaucoup plus d’espace pour courir avec la menace de la passe profonde toujours présente.

En défensive, l’imposante ligne défensive mène cette unité. Christian Wilkins, Dexter Lawrence, Clelin Ferrell et Austin Bryant sont des terreurs et permettent de mettre de la pression à quatre joueurs. Georgia Tech a été limité à 203 verges offensives la semaine dernière donc aucune inquiétude de ce côté. C’est une défensive de championnat, ne manque plus que l’offensive pour rendre cette équipe dominante et une menace au règne d’Alabama.

Oklahoma

Oklahoma est passé très près de se faire surprendre par Army à la maison…très inquiétant. Les Sooners possèdent une des équipes les plus talentueuses au pays mais leur incapacité à arrêter le jeu au sol d’Army dévoile une faiblesse importante. L’académie militaire a dominé le temps de possession 45 minutes vs 15 minutes! Ce n’est pas une recette pour la victoire. Le quart Kyler Murray est un joueur spécial mais s’il est sur le banc, il ne peut aider son équipe. Le receveur Marquise ‘’Hollywood’’ Brown possède une vitesse hors du commun et doit être surveillé constamment.

Personne n’a vraiment attiré mon attention en défensive jusqu’à date pour Oklahoma. À leur habitude, c’est une défensive plutôt ordinaire qui fait le boulot contre des équipes de milieu de peloton mais qui se fait souvent exploiter par les bonnes offensives. Oklahoma s’est un peu imposé un point d’interrogation dans le front avec cette dernière performance. Leurs matchs contre Texas, TCU et West Virginia révèleront leur vraie valeur.

Le reste du top 10

Toutes les autres équipes du top 10 présentent des faiblesses trop importantes pour aspirer au titre pour l’instant. LSU possède une défensive élite mais manque de joueurs qui peuvent marquer des points rapidement. Même son de cloche chez Auburn alors que Jarett Stidham semble faire un peu du surplace avec des performances moyennes. Washington? Même histoire avec Jake Browning qui semble régresser depuis les deux dernières années. Il est bon mais le départ de Dante Pettis semble limiter les gros gains en offensives. Myles Gaskin est un excellent porteur de ballon et la défensive est top 10 par contre. La défensive de Stanford a très mal paru contre Oregon mais a réussi à causer des revirements au moment opportun. Bryce Love semble avoir de la difficulté à trouver les trous. Est-ce que la ligne offensive est moins bonne que l’année dernière? Cela est très possible. Notre Dame a encore de l’incertitude au poste de quart-arrière mais contre Wake Forest, Ian Book a bien fait avec 325 verges par la passe et 5 touchés au total. Il me semble plus prêt que Brandon Winbush à mener l’offensive. Finalement, West Virginia m’intrigue. Will Grier est un quart-arrière élite avec des receveurs très dangereux. La défensive semble solide jusqu’à maintenant mais il faudra voir contre les grosses pointures de la Big 12. Je crois qu’ils peuvent causer quelques surprises.