On poursuit avec le deuxième article sur les performances qui ont retenu mon attention dans la NCAA. Cette semaine on se concentre sur un joueur qui a aidé à causer l’upset de la semaine et un joueur qui a pris la relève en l’absence d’un des meilleurs joueurs au pays.

Joueur offensif de la semaine 

Squally Canada-RB-BYU : 5’11 220 lbs

Statistiques vs Wisconsin : 11 portées, 118 verges, 2 touchés

Squally Canada

Comment ne pas aimer un joueur avec un nom comme ça? Canada a mener la charge de l’offensive au sol pour BYU et a grandement contribuer à contrôler le temps de possession et garder Jonathan Taylor sur le banc. Il est un redshirt senior donc c’est un joueur qui a amplement d’expérience. Il a également marqué 3 touchés contre Arizona il y a deux semaines donc on parle peut-être d’un joueur de fin de repêchage l’année prochaine.

Joueur défensif de la semaine

Dre’mont Jones-DT-Ohio State : 6’3 286 lbs

Statistiques vs TCU : 4 plaqués, 1 sack, 1 interception, 1 touchés

Dre'Mont Jones

Quand Nick Bosa s’est blessé en première demie de ce match, les fans des Buckeyes avait raison d’être inquiet. Par contre, Dre’mont Jones a pris la ligne défensive sur son dos et a démontré à quel point cette unité possède de la profondeur. Jones était dans le champ-arrière sur une base régulière et selon moi, il a fait le jeu le plus important du match. Sur un jeu d’option où le quart a décidé de lancer le ballon vers l’avant à son porteur, Jones est entré si rapidement dans le champ arrière qu’il a réussi à intercepter le ballon. Il a ensuite démontré son athlétisme en ramenant le ballon jusqu’à la zone des buts ce qui a complètement changé le momentum de la rencontre et donner l’avance à Ohio State. Je vous invite à visionner le jeu plus bas. Jones se démarque comme un plaqueur défensif de premier plan avec la capacité de mettre de la pression sur le quart. Il a des chances d’être sélectionné dans la première ronde du prochain repêchage.