Un échange étrange s’est déroulé hier dans la NFL. Les Patriots ont envoyé Brandin Cooks et un choix de 4ème ronde aux Rams pour leur choix de première ronde 2018 et un choix 6ème ronde. Bruno (Fantasy) et Alex (NFL et repêchage) se penchent sur la question et analysent l’impact de cet échange sur le jeu sur le terrain, le repêchage ainsi que le Fantasy Football.

Implications NFL

Les Patriots continuent de faire des changements radicaux à leur personnel. En offensive, ils ont maintenant perdu Nate Solder, Danny Amendola et Brandin Cooks. On sait maintenant que les rumeurs d’échanges de Gronkowski ne se réaliseront pas. Tout de même, les Patriots devront trouver des joueurs pour remplir les rôles laissés vacants. Les partants comme receveurs à ce jour sont Julian Edelman, Chris Hogan et Philip Dorsett. Les Pats sont reconnus pour faire des miracles avec le talent de Brady, on peut se demander s’ils lui en demandent trop. D’un autre côté, peut-être sont ils satisfaits à cette position et désirent avoir plus de choix pour combler les pertes de Nate Solder et Malcom Butler, deux positions beaucoup plus en demande dans la NFL. Leurs deux choix de première ronde leur donnent cette option.

Je suis plutôt perplexe de la décision des Rams. On dirait qu’ils sont en train de répéter l’expérience Dream Team des Eagles qui a été un échec lamentable. On est maintenant rendu avec Marcus Peters, Aqib Talib, Ndamukong Suh et Brandin Cooks comme additions majeures à l’équipe. C’est beaucoup de nouveaux éléments et beaucoup de têtes fortes d’un seul coup. Je crois fermement que l’esprit d’équipe amène le succès et je doute qu’autant de nouveauté peut rimer avec harmonie, surtout avec des personnalités fortes comme les trois nouveaux en défensive. De plus, je trouve que Cooks ne complémente pas vraiment bien les autres receveurs. J’aime bien Cooper Kupp et Robert Woods mais ils sont tous en bas de 6 pieds 1 ou 2. Il n’y a pas de grand receveur à l’extérieur. Cooks aidera à garder les demis de sureté en alerte mais je trouve que les 3 receveurs se ressemblent beaucoup et Cooks n’ajoute pas énormément de diversité.

L’aspect qui est le plus décevant de cette décision pour les Rams est la situation Sammy Watkins. Après avoir donner un choix de 2ème ronde pour Watkins, ils le laissent partir et donnent un choix de première ronde pour Cooks qui voit son contrat se terminer après la prochaine saison ce qui laisse la possibilité qu’il quitte également. Un choix de première ronde équivaut à un contrat de 5 ans pour un jeune joueur à faible prix, si on choisit bien, ça vaut de l’or. Cooks fait 8,5 millions et s’il a une bonne saison et doit renouveler son contrat, il demandera le même prix au moins à l’opposé d’un receveur de fin de première ronde qui demandera le tiers du prix. Cela ne fait aucun sens. Je ne sais pas à quel jeu les Rams jouent mais ils le jouent mal. Ils possèdent un noyau de jeunes joueurs impressionnants (Goff, Gurley, Donald) et sont en train de créer un Frankenstein avec des pièces aléatoires qui pourraient bien se revirer contre eux-mêmes.

Implications repêchage

Il est très inhabituel pour les Pats de faire un mouvement vers le haut du repêchage. C’est un peu devenu leur marque de commerce d’échanger leur choix de fin de première ronde à des équipes désespérés d’aller chercher un joueur prisé. Il est donc surprenant de les voir acquérir un deuxième choix de première ronde avec celui des Rams, le 23ème. Avec deux choix de première ronde, est-ce que les Patriots se prépareraient un move beaucoup plus significatif? Il est clair qu’ils ont besoin d’un quart-arrière pour remplacer Brady. Ils avaient Garrapolo mais bon…on se demande encore qu’est-ce qui s’est passé dans la tête des dirigeants pour l’échanger pour si peu. Est-ce que les Pats voient un successeur en première ronde et tenteront de monter dans le top 10 pour aller le chercher? Ça serait vraiment anti-Pats de donner plus de choix pour un joueur. Il y a encore beaucoup de cartes à jouer avant le jeudi de la première ronde et je crois que les Patriots tiennent un beau jeu. Avec deux choix de première ronde, ils peuvent sélectionner deux joueurs de qualité pour remplir les trous laissés par Solder ou Butler. Un joueur comme Kolton Miller de UCLA à l’offensive et Isaiah Oliver de Colorado en défensive pourraient aider la situation. Sinon, ils pourraient choquer le monde du football et faire une offre à une équipe du top 10 si leur quart-arrière prisé se retrouve encore disponible après les 5 premiers choix. Ce sera très intéressant.

La décision des Rams de donner leur 23ème choix pour Brandin Cooks explique bien la faiblesse de la classe de receveurs cette année. Dans mon mock draft que je prépare, j’avais les Rams qui sélectionnent Courtland Sutton pour ajouter de la grandeur à leur groupe de receveurs. Il semble clair que les Rams considèrent Cooks meilleur que n’importe quel joueur qui pourrait être disponible à la sélection 23. Je ne suis pas entièrement en désaccord avec  cette décision car les receveurs de cette année sont très homogènes, il n’y en a pas qui se démarquent de façon significative. Je ne crois pas qu’il y aura plus que 2 receveurs dans la première ronde et je ne serais même pas surpris qu’il n’y en ait aucun.

Implication Fantasy Football au niveau des Rams

D’un point de vue fantasy, la situation chez les Rams me rappelle beaucoup la saison 2017. Brandin Cooks prendra le rôle qu’occupait Sammy Watkins. Je ne crois pas qu’un de ces deux joueurs soit réellement supérieur à l’autre. Certains auraient tendance à classer Brandin Cooks bien devant Sammy Watkins en raison de leurs performances des dernières années, mais le talent des quarts-arrières qu’ils ont eu en carrière est bien différent. Cooks a reçu les ballons de Tom Brady et Drew Brees alors que Watkins les as reçu de Jared Goff et Tyrod Taylor. Cependant, Watkins nous a bien prouvé en 2017 qu’il n’était pas dans la bonne classe en tant que «field stretcher».

Je m’attends à une utilisation légèrement supérieure pour Cooks comparé à Watkins. Sammy a vu le ballon lui être lancé 70 fois en 15 match (4.7/partie), mais il n’a réussi que 39 attrapées. Bien que Cooks aura certainement un meilleur ratio d’attrapé, ce serait une diminution considérable de travail pour Cooks par rapport aux 114 ballons en 16 parties (7.1/partie) qu’il a eu chez les Patriotes. Je ne crois donc pas qu’il soit en mesure d’atteindre le cap des 1000 verges et 7 touchés comme il nous y a habitué les trois dernières années. Antonio Brown est le seul autre receveur à avoir également atteint ce cap lors des trois dernières saisons.

Les autres receveurs des Rams auront sensiblement le même rôle qu’en 2017. Robert Woods et Cooper Kupp, qui ont été visé respectivement 84 fois en seulement 13 parties (6.5/partie) et 94 fois en 15 parties (6.3/partie) ne devrait pas voir une diminution de leur production. Une progression du jeune receveur Cooper Kupp est très possible après son excellente saison recrue. La charge de travail sera donc très semblable chez les trois receveurs des Rams.

En 2017, nous avons vu Kupp, Woods et Watkins terminer respectivement aux 27e, 32e et 33e rangs chez les receveurs en format standard selon fftoday.com. Cette année, il est fort possible de voir un receveur des Rams terminer dans le groupe des receveurs numéro 2 en fantasy (top 24), mais lequel? J’ai beaucoup de difficulté à classer ces trois receveurs en vue de la saison prochaine. Puisque Brandin Cooks sera assurément le premier à être repêché dans les pools de cette année, je ne le choisirai probablement pas. En fait, je vais certainement attendre le troisième receveur du groupe, et ce, probablement 2 ou 3 rondes plus tard.

Implication Fantasy Football au niveau des Patriotes

Du coté des Patriotes, je me questionne à savoir de quelle façon ils remplaceront Brandin Cooks. Passeront-ils par le repêchage? Ils n’ont pas eu la main heureuse dans les récents repêchages au niveau des receveurs de passes. Iront-ils chercher un agent libre? Jordan Matthews a visité les Patriotes la semaine dernières, mais il n’a toujours pas de contrat et il est maintenant en visite chez les Titans. Utiliseront-ils la méthode Bill Bellichick, c’est-à-dire «next man up»? Avec le départ de Danny Amendola pour Miami, il ne reste que Malcolm Mitchell qui, à mes yeux, pourrait prendre place sur l’alignement partant s’il est en mesure de rester en santé. Mitchell a connu une année recrue prometteuse en 2016, mais il a dû manquer la saison 2017 au complet en raison de problèmes récurrents au genou.

Julian Edelman reprend donc son rôle de receveur #1 des Pats un an après s’être déchiré le genou. La situation me fait penser à Jordy Nelson en 2016. Nelson s’est déchiré le genou dans une partie pré-saison en 2015 à l’âge de 30 ans après avoir eu une saison de 1300 verges et 6 touchés en 2014. Son retour fût encore meilleur avec 1250 verges et 14 touchés. Edelman a connu une saison de 1100 verges et 3 touchés en 2016 avant de se déchirer le genou en 2017 à l’âge de 31 ans. Je m’attends donc que Julian Edelman soit en mesure d’atteindre le cap des 1000 verges avec de 3 à 6 touchés comme il en est capable lorsqu’il joue 16 parties. Ce genre de statistique devrait lui permettre de terminer la saison dans le top 24 (WR2) des receveurs.

Finalement, j’ai bien hâte de voir ce qui attend Chris Hogan cette année. Il est possible qu’il redevienne le type de receveur à long jeu qu’il était en 2016. Par contre, avec l’arrivée de Brandin Cooks, Hogan a eu un rôle un peu différent et les résultats étaient bien meilleurs. Malheureusement, sa saison 2017 s’est terminée après 9 matchs, mais il a tout de même compilé 439 verges en 34 attrapées et 5 touchés comparativement à 680 verges en 38 attrapées et 4 touchés en 15 parties 2016. Le top 36 (WR3) des receveurs 2018 est atteignable pour Chris Hogan, mais n’est absolument pas une certitude.