Maintenant que le Super Bowl est terminé, on peut se tourner vers le repêchage 2018 de la NFL. Je vous présenterai mes classements par position pour les meilleurs espoirs. Ces classements sont basés sur mes observations personnelles et représentent mon opinion sur le potentiel des joueurs comme joueurs professionnels. Je vous invite à visiter le site www.draftbreakdown.com afin de visionner les ‘’game tapes’’ de chacun des joueurs présentés.

On débute cette semaine avec la position la plus glamour de chaque repêchage, les quarts-arrières. Le repêchage de cette année est particulièrement intéressant avec plusieurs joueurs très polarisants. Vu la forte demande de la NFL à cette position, on peut s’attendre à voir plusieurs d’entre eux partir très tôt dans la première ronde malgré leurs défauts. Je vous propose également un survol des performances du combine 2018 en format audio.

#1 Josh Rosen- UCLA- 6’4 226 lbs

Statistiques 2017: 283/452, 3756 verges,  62.6% de complétion, 26 touchés, 10 interceptions

Rosen est le passeur qui est le plus prêt à faire le saut dans la grande ligue. Il possède une motion pratiquement parfaite et a joué dans un système offensif de type pro à UCLA. Son ancien coach, Jim Mora n’avait que de bons mots pour Rosen. Malgré le fait qu’UCLA n’avait pratiquement aucun joueur offensif de qualité pour l’entourer, Rosen a tout de même été en mesure de produire offensivement ce qui est toujours un point positif pour un jeune quart. Il est capable d’augmenter le niveau de jeu de ses coéquipiers par ses bonnes décisions et sa vision du jeu. En termes de qualité pour un quart-arrière NFL, Rosen possède les meilleurs attributs de tous les quarts du repêchage.

Le californien n’est pas sans faille par contre. Il n’a pas démontré une durabilité inspirante lors de ses trois saisons à UCLA. En 2016, il n’a joué que 6 matchs avant de subir une blessure à l’épaule qui a mis fin à sa saison. Cette année, une commotion cérébrale l’a empêché de jouer son match de bowl. À 218 livres, il ne démontre pas le physique durable d’un Carson Wentz ou Ben Roethlisberger. Il ne possède pas une très bonne mobilité donc il ne faut pas s’attendre à ce qu’il sorte de la pochette et produise des jeux, ce qui est une qualité de plus en plus enviable dans la NFL de 2018. D’ailleurs, la majorité des autres quart-arrières du repêchage sont de bien meilleures athlètes que Rosen. Aucun d’eux ne possède ses talents de passeurs. Dernier petit point d’interrogation sur Rosen, on entend dire qu’il ne serait peut-être pas passionné par le football. Il était un ancien joueur de tennis mais a dû arrêter pour cause d’une blessure chronique. Le football était donc son deuxième choix. Ce détail pourrait décourager certaines équipes de confier leur futur à un joueur qui n’a peut-être pas sa tête 100% au football.

Prévision: Top 5 pick

#2 Sam Darnold-USC- 6’4 220 lbs

Statistiques 2017: 303/480, 4143 verges. 63.1% de complétion, 26 touchés, 13 interceptions

Un autre quart-arrière de la Californie, Darnold avait fait écarquiller bien des yeux à la fin de la saison 2016 avec un match incroyable contre Penn State lors d’un bowl de fin de saison. Malheureusement, la saison 2017 a été en montagnes russes pour le #14 des Trojans.  Il a dû composer avec plusieurs départs pour la NFL de joueurs clés et des blessures sur la ligne offensive. Darnold possède un excellent bras et est en mesure de sortir de la pochette et gagner des premiers jeux par la course. Il semble bâti solidement et est capable d’encaisser les solides plaqués. Durant la dernière saison, il a été capable du meilleur comme du pire. Un point qui semble revenir souvent est le nombre de revirements. Non seulement lance-t-il plusieurs interceptions, mais il a de la difficulté à garder le ballon dans ses mains lorsqu’il y a de la pression sur lui. Cette faiblesse a été mise en évidence à la télévision nationale lors du dernier match de la saison contre Ohio State. Face à une ligne défensive de niveau NFL, Darnold a commis 3 coûteux revirements. On se demande donc si c’est quelque chose qui peut être enseigné ou si c’est un aspect que les équipes devront composer avec.

Malgré ces défauts, Darnold est capable de mettre le ballon n’importe où de créer des jeux avec un rien. Personnellement, j’aurais aimé le voir rester à USC une autre année afin d’améliorer certains aspects comme sa prise de décision et son jeu de pieds. Néanmoins, on peut comprendre le jeune homme de vouloir capitaliser sur un engouement certain autour de lui. L’équipe qui le repêchera devra user de jugement afin de bien gérer sa progression. Si les Browns le repêchent, je serais inquiet alors qu’ils ont prouvé à maintes reprises qu’ils n’ont aucune idée comment gérer un jeune quart en développement.

Prédiction: Top 5 pick

#3 Josh Allen- Wyoming- 6’5, 237 lbs

Statistiques 2017: 152/270, 1812 verges, 56% de complétion, 16 touchés, 6 interceptions

Si on avait à créer un moule pour le quart-arrière parfait, on prendrait Josh Allen pour le faire. Le jeune homme semble fait pour jouer la position de quart. Il possède un bras qui rivalise les Matthew Stafford de ce monde et est un athlète comparable à Carson Wentz. Les questions pour Allen se situent au niveau de la précision. Bien qu’il soit capable de placer le ballon n’importe où sur le terrain, il ne le fait pas avec assez de constance. Par contre, les statistiques ne disent pas tout sur un joueur et il faut faire attention à porter un jugement hâtif. Lorsqu’on voit Josh Allen jouer, oui il a tendance à manquer de précision mais à Wyoming, on peut s’entendre sur le fait qu’il n’est pas entouré de talent NFL. J’ai vu plusieurs passes de touché être échappé et d’autres jeux où il n’y a tout simplement personne qui se démarque. Allen était clairement le meilleur joueur sur le terrain mais ne se faisait pas aider par moments.

Lors du Senior Bowl du 27 janvier dernier. Allen a connu un début de match difficile mais a découpé la défensive en deuxième demie avec plusieurs passes qui demandaient beaucoup de touche, un aspect sur lequel il est critiqué. Selon les observateurs, il a progressé tout au long de la semaine et semble apprendre très vite, un point positif. Allen possède toutes les qualités pour devenir un quart-arrière partant et peut-être même dominant. La question est: combien de temps cela prendra t-il? L’équipe qui le repêche doit donc avoir un bon plan de développement. Je peux certainement voir une équipe en dehors du top 10 faire un échange pour aller le chercher et le développer.

Prédiction: Top-10 pick

#4 Baker Mayfield-Oklahoma-6’1, 215 lbs

Statistiques 2017 : 285/404, 4627 verges, 70% de complétion, 43 touchés, 6 interceptions

Mayfield est probablement le quart-arrière le plus polarisant de cette classe. Plusieurs l’aiment, plusieurs le détestent. En regardant ses statistiques, vous seriez enclin à me traiter de débile de le mettre derrière Josh Allen. Il est vrai que les verges et la quantité de touchés sont impressionnantes, mais cela ne transfère pas toujours dans la NFL. En fait, plusieurs QBs issus d’un système spread ont une transition difficile dans la grosse ligue. Baker possède des qualités de leader indéniables et il est un compétiteur très intense. Ces sont des choses qu’on ne peut coacher. Par contre, sa grandeur et ses qualités athlétiques vont peut-être faire fuir quelques directeurs généraux.

Le petit quart-arrière d’Oklahoma a un parcours assez particulier. Il est ce qu’on appelle un walk-on, c’est-à-dire un joueur qui n’a pas reçu de bourse d’étude d’un collège. Il a commencé sa carrière à Texas Tech pour être ‘’forcé’’ de transférer à cause de Patrick Mahomes qui lui a volé le poste de partant. Il a ensuite été à Oklahoma et a volé un poste à son tour et il l’a gardé pour le restant de sa carrière. On peut se demander comment un quart-arrière qui n’a pas attiré l’attention d’aucun coach NCAA se débrouillera dans la NFL. Mayfield est très précis et est capable de créer des jeux avec rien. Des analystes le comparent à Russell Wilson mais il faut comprendre qu’il n’est vraiment pas le même genre d’athlète. Un point qui m’inquiète est son manque de maturité. Il semble avoir tendance à faire des conneries de façon assez régulière comme faire des gestes obscènes sur les lignes de côté ou tenter  de s’enfuir de la police. Lorsqu’une équipe veut un quart-arrière de franchise, je crois qu’on veut un jeune homme avec une discipline afin de montrer l’exemple à ses coéquipiers, je ne crois pas que Baker à cette étoffe, du moins pas tout de suite. Par contre, ça ne prend qu’une équipe pour l’aimer et je crois qu’il ne sortira pas de la première ronde.

Prédiction : Deuxième demie de première ronde (15-32)

#5 Lamar Jackson-Louisville-6’2, 216 lbs

Statistiques 2017 : 254/430, 3660 verges, 59% de complétion, 27 touchés, 10 interceptions

1600 verges au sol, 18 touchés par la course

Jackson est clairement le ‘’wild card’’ de cette classe de quart-arrières 2018. Gagnant du trophée Heisman en 2016, il est un athlète élite avec un bras canon et la capacité de s’échapper de n’importe quel joueur. Par contre, son style de jeu peut être inquiétant dans la NFL et peut rappeler Robert Griffin. Le style de Jackson est vraiment basé sur la course mais à 211 livres, il n’a pas le physique pour prendre des coups à répétition. Je crois qu’il sera repêché en 2eme ronde par une équipe qui veut avoir un projet de développement. Avec ses qualités athlétiques, il est vraiment capable de donner des maux de têtes à une défensive. Il doit travailler sur son jeu de pieds et sa précision qui ne sont pas au niveau NFL encore. Si quelqu’un vous dit qu’il devrait transférer comme receveur de passes, donnez une bonne claque à cette personne, il est clairement fou.

Prédiction : Début 2ème ronde